Méthodologie de recherche

Le design de recherche se décompose en deux phases principales de collecte de données.

carte de navigation papier posée au hasard

1 ère phase: questionnaire destiné à des makers.

minitel L’objectif de ce questionnaire est de mesurer le nombre d’user entrepreneur parmi la communauté des makers français.
Nous souhaitons connaître les différents parcours qui mènent à l’entrepreneuriat. En premier lieu, qu’est-ce qui pousse un utilisateur lambda à se rapprocher d’un Fablab (étape que nous dénommons “zero to maker”.
S’agit-il d’assouvir un besoin personnel? Vient-on au Fablab parce que l’on est passionné de technologie? ou tout simplement pour rencontrer d’autres bricoleurs avec qui échanger de bons tuyaux!
Ensuite l’autre question de recherche traitée par le questionnaire est de mieux comprendre ce qui pousse certains makers à vendre le résultat de son projet (étape que nous dénommons “maker to market”).
Avait-il cette idée d’entreprise avant de fréquenter le Fablab? Cette idée de commercialisation a-t-elle germée progressivement au gré de différentes rencontre au sein de la communauté des makers?
Dans ce cas précis il est important de bien mesurer ce qu’apporte le Fablab dans la démarche entrepreneuriale. Outre le fait de faciliter le prototypage, n’y a-t-il pas d’autres apports comme la mise en relation avec certains experts dans un domaine particulier comme le droit, le marketing, le business model?

2 ème Phase: entretiens semi-directifs

Afin de valider certaines de nos hypothèses de recherche, nous souhaitons interviewer certains certains qui le souhaitent.
C’est pourquoi nous demandons explicitement à la fin du questionnaire si la personne souhaite être recontactée pour un interview.
Pour que cela soit possible nous demandons l’adresse mail pour permettre une rencontre entre le chercheur et le maker.
Ces interviews sont primordiaux car il y a une très forte hétérogénéité dans les projets menés au sein des Fablab. Chaque projet est unique, chaque maker est un monde à lui tout seul.
Or, le questionnaire même s’il se veut assez précis, ne permet pas toujours de bien comprendre le parcours de chacun.

A la fin les données parlent ...

sur fond blanc 4 lettres imprimerie M A K E La dernière étape de cette recherche consiste à l’analyse des données et à la présentation des résultats à la communauté des makers français.
Il est normal de vous faire des retours car vous nous avez consacré du temps pour nous permettre de réaliser cette recherche, nous vous consacrons aussi du temps pour vous communiquer les principaux résultats.
Nous avons fait une présentation des résultats de la première étude lors du Fabfestival 2019 qui s’est tenu à Toulouse.
Enfin quand toute cette information sera bien “digérée”, nous prendrons notre plus belle plume pour écrire un article scientifique que nous présenterons à revue à comité de lecture et à évaluation entre pairs.
A ce titre nous sommes tenus de respecter des bonnes pratiques quant à la confidentialité de certaines informations. Les règles de déontologie encadrant la publication d’articles scientifiques sont très claires concernant la non divulgation de données sensibles ou de données concernant la vie privée.

Vous pouvez télécharger le PDF de la présentation directement sur ce lien. en attendant la vidéo.

un adolescent qui plonge joyeux

Question numéro 1

Au cours des dernières années (avant ou après avoir visité un fablab pour la toute première fois), avez-vous lancé un ou plusieurs projets de création ?
a. Oui
b. Non

biologie vue en coupe d'une cellule triangulaire

Question numéro 8

A l'origine, pensez-vous être le premier à développer l'idée de votre projet ?
a. Oui
b. Non
c. Je ne sais pas

Aider la recherche

Un grand merci pour le temps que vous consacrerez à ces questions.
Cela ne vous prendra pas plus de 10 minutes, pour faire avancer les fablabs et le mouvement makers, sur des questions floues qui méritent des datas de qualitées ...